Avec son métal venu du nord, le groupe finlandais Poison Black a su, durant une quinzaine d’années, apporter un vent de fraicheur sur la scène heavy métal européenne. Voici un petit retour sur l’évolution du groupe et sur ses principaux succès.

poison black groupe

Du gothique au heavy, l’évolution de Poison Black

Au départ, le groupe Poison Black formé par le guitariste chanteur Ville Laihiala en l’an 2000 se fait connaître avec un premier album aux sonorités gothiques et il trouve son public en enchaînant les apparitions.

Leur premier album, Escapexstacy (2003), leur donnera une notoriété bien plus grande avec notamment la possibilité de jouer en première partie du légendaire groupe Iron Maiden au Hartwall Areena d’Helsinki, cette même année.

Le chanteur principal et sa voix si particulière s’en va en 2003, pour rejoindre le groupe Charon. Le style des Poison Black s’en verra modifié, avec la reprise du chant par Ville Laihiala. Le style devient plus violent, plus agressif, et le public suit sans mal cette évolution.

Entre 2006 et 2013, le groupe Poison Black va sortir 4 albums, avec un succès qui ne fait que s’accentuer à chacun d’eux. En 2015, Ville Laihiala annonce que le groupe se met au repos, pour un temps qui reste à déterminer…

single poison black

Des titres majeurs et un style puissant

Sur chacun des albums de Poison Black, on trouve des titres qui sortent du lot et qui ont contribué à la notoriété du groupe.

Il est difficile de faire un classement des titres, car c’est forcément subjectif, mais on peut citer parmi les chansons les plus marquantes et celles qui illustre le mieux les thèmes favoris de ce groupe :

  • Rush, le single du premier album Escapexstacy (2003)
  • Nothing Else Remains que l’on trouve sur l’album Lust Stained Despair sorti en 2006
  • Left behind, tirée de l’album A Dead Heavy Day (2008)
  • Buried Alive, la track numéro 4 de l’album Of Rust and Bones de 2010
  • Mercury Falling qui fut le single de l’album Drive de 2011
  • Maybe Life Is Not for Everyone, sur le dernier album du groupe, Lyijy, sorti en 2013

Le style gothique de Black Poison se retrouve dans la musicalité des titres mais également dans les thèmes abordés, qui restent ici fidèles à l’esprit du métal. L’ennui, la mort, la haine ou l’amour sont des sujets qui ponctuent la plupart des morceaux du groupe.

Les titres de Poison Black reprennent souvent un vocabulaire issu du champ lexical de la mort, du désespoir ou d’une certaine lassitude face à la vie qui se transforme en résignation.

2015, la fin de Poison Black ?

En 2015, l’auteur compositeur et fondateur de Poison Black annonce la séparation du groupe, en ces termes : We’re going to hit the brakes now and lay the band to rest. For how long remains to be seen » (on va se poser un peu, prendre du repos. On verra pour combien de temps)

Pour le moment, Poison Black n’est plus. En espérant un retour musical prochainement, on pourra se consoler en écoutant les 6 albums de qualité qu’ils nous ont offerts jusque-là.